L’octroi de mer tue lentement l’économie Réunionnaise

À chaque fois qu’on achète un produit on nous gratifie de taxes. Grâce à l’invention de M. Maurice Macé, les taxes pleuvent de plus en plus sur nous.

Fort heureusement, dans certaines contrées françaises et notamment dans les DOM, la TVA est réduite. À La Réunion elle est de 2,1 et 8,5 %. Mais le politique avide de dépenser l’argent gratuit des autres en faisant tout, justement pour ne pas être taxé, se pose alors la question :

Mé komen ke jvé fayr pour graté ma tune moua ?

Question existentielle s’il en est ! Car, comment alors remercier les braves gens aux ordres pour avoir voté pour eux. Ils  ne vont quand même pas en arriver à des extrémités extrêmes comme par exemple en leur disant  « Merci les gars de m’avoir soutenu ! Allez à dans 4/5/7 ans ! ». Non non non. Le boug’ y veut sa rémunération en travail, de préférence sans travailler mais en actant sa présence.

Dure question que cette bande de sélachimorphes à poil ras  doivent se poser. Alors, en plus de la TVA, de la TIPP, de la taxe sur les cigarettes, de la taxe locale, de la taxe d’ordure ménagère (ça ce sont juste les taxes locales, après, il y a les nationales), leur cerveau reptilien, ankylosé par des années de non-réflexion et d’auto-congratulation, nous a pondu l’Octroi de Mer.

Il faut dire que l’Octroi est une très ancienne taxe qui fut abrogée en France en 1943, sauf pour les départements d’outre mer (enfin à l’époque on parlait plus de colonies, c’était sous le régime de Vichy). Mais cela était uniquement destiné à protéger la production locale.

Donc décidant de protéger courageusement les producteurs de voitures, de manteaux de fourrures, de métaux ou d’ordinateurs qui comme tout le monde le sait à La Réunion sont très très puissants et très très importants pour l’économie locale (quoi  ? vous ne saviez pas que l’économie mondiale repose sur La Réunion et ses producteurs de voitures et de fourrures ?) nos gouvernants ont décidé d’élargir l’assiette de l’Octroi de Mer.

Maintenant, en plus de la TVA, de la TIPP, de la taxe sur les clopes, et autres taxes locales, l’Octroi de Mer arrive. Il représente des sommes considérables d’argent gratuit des autres. Tellement considérable qu’il représente jusqu’à la moitié du budget d’une petite commune.

Et c’est kikipaye ? C’est nous.

Et le plus beau, c’est que nos braves hommes et femmes politiques ont réussi à prolonger l’octroi ! On en prend pour encore 3 ans !!!! C’est pas de la belle beauté ça ? Et tout ça dans la plus pure tradition démocratique de notre belle République, c’est à dire en misouk (sans avertir personne pour les non créolophones).

D’autant plus que le système est particulièrement rigide et débile. Un exemple :
Si on achète un ordinateur pour, par exemple, tenir  un blog, la TVA est à 0%, tout comme l’ensemble des composants informatiques, sauf deux choses. Le micro-processeur et l’écran si ce dernier dispose d’une entrée numérique.

Vous en connaissez beaucoup vous d’ordinateurs sans écran numérique et sans micro-processeur ? Moi non. Et en plus, le comble c’est que tout ce bel argent qui vient de la poche des autres va servir, entre autre, à faire de La Réunion la prochaine « Silicon Valley » de l’Océan Indien (j’y reviendrai dans un autre article). Pour résumer, on pousse les gens à ne pas acheter le dernier cri de la technologie pour justement leur faire faire de la haute-technologie.

Juste une question : C’est moi qui suis con ou c’est un système débile ?

En plus question effet pervers, l’Octroi de Mer se pose là. Car en taxant à l’entrée des produits comme les tomates pour aider les producteurs locaux à écouler leur production, ces derniers s’alignent sur les prix des importations, ce qui leur fait de plus grosses marges, enfin pas trop eux, mais plutôt les intermédiaires. Comme disait Bastiat : « Il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas ». Ce qui se voit, c’est la protection des agriculteurs, ce qui ne se voit pas c’est que les intermédiaires se gavent sur notre dos. Le marché est donc faussé et non libre.

Et c’est encore nous qui perdons.

Donc on résume. On se fait avoiner de taxes, et en plus on se fait avoiner par les producteurs locaux. En conséquence de quoi, nous nous appauvrissons de plus en plus, nous gagnons de moins en moins d’argent et au final, c’est l’économie tout entière qui se retrouve prisonnière d’un système esclavagiste qui ne profite qu’à quelques uns.

Et dire que nous fêtons tous les 20 décembre la proclamation de l’abolition de l’esclavage….

Publicités

Une réflexion sur “L’octroi de mer tue lentement l’économie Réunionnaise

  1. Pingback: Vous êtes des esclages et vous adorez ça ! | Le Réunionnais Libéral

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s