L’égoïsme est bon pour les autres

Dans notre société, les égoïstes sont très mal vus; les individualistes sont très mal vus. Parce que depuis plus de 30 ans maintenant, la France est socialiste (de droite ou de gauche) et qu’on a jamais fait le même procès au communisme qu’on le fit au fascisme. Il est vrai qu’on a jamais fait la guerre a un pays communiste de taille suffisante. Et d’ailleurs, toute l’aura socialo-communiste vient de l’aide significative que l’URSS nous apporta pendant le seconde guerre mondiale, mais je m’évapore encore une fois en considération fumeuse.

Pour un libéral, l’individu prime sur le collectif et pour nous, la somme des actions individuelles font au final du bien aux autres. Les exemples sont nombreux.

Et c’est justement sur le méchant individualisme que nous sommes la plupart du temps attaqués, souvent avec des exemples pris dans le monde animal avec un argumentaire sous-jacent de type : « Les collectivistes sont naturels pas les individualistes : regardez un peu les manchots en Antarctique ils se regroupent pour mieux  s’aider les uns les autres ».

Bon ok, dans pas longtemps on va me dire : « Regardez les lemmings ! Ils se regroupent pour mieux se suicider dans la mer… c’est beau »

Et là… Bardaf ! La science froide et glaciale vient contredire encore une fois l’ordre naturel tel qu’imaginé par les collectivistes.

En cherchant à comprendre pourquoi le manchots empereurs se regroupaient lorsque la tempête souffle, rappelons que là-bas quand il fait frisquet, il fait tout de suite jusqu’à -80°c, des scientifiques ont fait une découverte étonnante.  Et dans une publication parue dans Futura Science voici que l’on apprend : c’est parce que le manchot est égoïste qu’il survit. Pire ! C’est parce que il est égoïste que la collectivité manchote survit ! C’est parce que les individus cherchent d’abord leur propre bien être par rapport à la colonie que la colonie survit. Chacun y allant du sien pour aller au centre du troupeau et cette agitation provoque : 1) Plus de chaleur, 2) Une rotation permanente du groupe.

Finalement, chacun reçoit sa juste part de chaleur.

C’est exactement ce que propose le système libéral. Chacun jouant des coudes pour avoir une place au soleil et finalement, chacun y trouve son compte en fonction de ses choix de vie initiaux.

Il ne manquerait plus qu’on puisse prouver que le libéralisme fonctionne dans d’autres pays et s’en serait fini des rentes à vie pour ceux qui profitent du système.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s