Il est temps de l’ouvrir.

On ne nait pas libéral. On le devient.

L’être libre passe par beaucoup d’étapes avant de s’affranchir du carcan de la pensé d’autrui.

Ces étapes, je les ai franchi une a une. Passant de socialo-utopiste à social-démocrate. De social démocrate à socio-libéral. de socio-libéral à  libéral tout court.

J’ai passé beaucoup de temps à me taire car je craignais la réaction de mon entourage. Je m’abritais souvent derrière en lâche : « Moi je dis ça, je dis rien ».

J’ai passé beaucoup de temps à vouloir comprendre cette pensé : « le laissé faire » que nous sommes égaux en droit et seulement en droit et c’est déjà beaucoup.

J’ai passé beaucoup de temps à essayer d’expliquer le libéralisme, en ayant quelques des succès mais aussi en faisant beaucoup d’erreurs.

Mais maintenant, il est temps de sortir de l’ombre, il est temps de pourrir les commentaires des étatistes comme ils le font pour nous. Il est temps, plus que temps de dire ouvertement : « Vive le libéralisme » en public et d’expliquer pourquoi. Il est temps de contester constamment les étatistes de tous bord. Il est temps d’être réellement libre.

Il est temps parce qu’après, il sera trop tard.

« Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe. » Edmund Burke

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s