Pourquoi La Réunion est pauvre et pourquoi elle continuera à l’être

La Réunion est sans conteste un des départements les plus pauvre de France et malheureusement, cela va continuer encore et toujours. Tant que les réformes fondamentales n’auront pas lieux tant au niveau national que régional, les Réunionnais souffriront encore et toujours et ne pourront offrir à leurs enfants que des perspectives d’exil.

En 2008, La Réunion se classait quasiment dernière du classement national avec un PIB de 14 milliards d’euro. Je rappelle que l’île Maurice à fait un PIB de 11 milliards de $ pour la même période. Preuve de la supériorité du modèle Français mon bon monsieur… 11 Md$ = 8 Milliards d’Euro ! Pan 6 milliards dans ta gueule !

Oui mais…

Si on veut faire une juste comparaison entre Maurice et la Réunion, il faut être honnête et enlever la dotation de l’État au département, à la région et au commune, puisque Maurice n’a pas cette dotation. Et puis il faut enlever les fonctionnaires qui sont payés par l’État.

Bon, je cherche un tantinet : 213.000.000 € pour la région, 422.460.000 € pour le département. Bon déjà 636 millions d’€.

Passons aux fonctionnaires : 35.000 recensés qui gagnent en moyenne 2.500 € avec une sur rémunération de 53%. Ce qui nous fait 35000 x 2000 x 12 x 1,53 = 1.606.500.000 € (oui oui 1 milliard 6 par an).

Déjà on est à 2,4 milliards injecté par l’État dans l’économie de la Réunion.

On rajoute 56 millions pour l’agriculture par la France (en 2005) et 100.348.241 € pour la politique agricole commun (source Télépac)

On arrive à une jolie somme toute mignonnette de 2,3 milliards d’euro par an injecté par la France d’une manière ou d’une autre. Et là je ne vous parle que ce que j’ai pu trouver en moins d’une heure sur le ternet.

Je ne vous compte pas les diverses aides européennes, les dotations exceptionnelles, les plans d’aides à la mort moi le nœud qui viennent à droite à gauche (surtout à gauche) au nom « de la solidarité inter européenne », les défiscalisations pour le bâtiment et l’immobilier, la Caisse d’Allocation Familiale, le Pole Emploi, etc. Ce sont aussi des milliards qui sont injectés dans l’économie réunionnaises, autant de milliards qui de manière artificielle font croire que la Réunion est une terre riche, « Un ilôt de richesse » dans l’Océan Indien alors qu’en réalité La Réunion est tout aussi pauvre que ses voisins qui ont eux, le bon goût de ne pas être des mendiants de l’UE.

Ce n’est d’ailleurs pas très étonnant quand on voit la balance commerciale réunionnaise. Pour 3 milliards d’importations, la Réunion exporte 400 millions ! C’est vraiment la preuve de l’excellence du modèle français et en particulier à la Réunion…

Il faut bien sûr prendre en compte les touristes qui a eux tout seuls représente 315 millions d’euro.

En simplifiant à l’extrême, l’industrie des fonctionnaires rapporte presque deux fois plus que le tourisme et l’agriculture réunis.

La Réunion est un îlot de pauvreté… dans un océan pauvre.

Et ce n’est pas près de changer. Grâce aux bons soins des pignoufs à trottinette qui sont à la tête de l’exécutif régional, les Réunionnais se paupérisent de plus en plus et de plus en plus rapidement. Ils s’imaginent, en bon keynésiens qu’ils sont qu’ils suffira d’injecter des miyards et des miyards pour qu’au final, la sauce prenne. Mais l’expérience et le simple bon sens démontrent que ça ne fonctionnera jamais.

Alors que faut-il faire ?

La Région et le Département disposent de leviers bien plus puissant que leurs homologues nationaux. En premier lieux, ils lèvent des taxes directement (octroi de mer, essence, clopes). C’est à dire qu’ils peuvent rendre du pouvoir d’achat aux réunionnais et de manière importante.  Il faudrait aussi accepter de ne plus donner un « ti travaye » à tout ceux qui ne veulent pas travailler mais qui votent. Il faudrait aussi réduire autant que possible les frais, c’est à dire, réduire les commissions idiotes, les agences qui ne servent à rien, etc.

Il faudrait appliquer autant que possible réduire les impôts et l’énergie propre aux Réunionnais fera le reste. J’ai rarement connu une région du monde avec une telle envie de s’en sortir. L’envie d’entreprendre y est immense.

Mais d’un autre côté, l’envie de ne rien faire y est tout aussi immense. Nombreux sont ceux qui ont intérêt à ce que le système perdure. Les politiques en premier lieux avides  de pouvoir, mais aussi certains groupes financiers qui ne veulent pas voir la concurrence s’établir. Qui dit concurrence dit guerre des prix et de la qualités, et enfin, ceux qui profitent de ce système d’assistanat.

Alors les uns et les autres  s’acharnent à faire perdurer le système, au détriment de tous les autres et tous les autres sont nombreux, très nombreux, et votent… eux-aussi.

Mais quelle est l’alternative ? Le PCR ? Soyons sérieux… L’UMP ? Ils sont déjà dans l’hôtel de Région… La Droite Sociale ? Soyons sérieux Droite et sociale… Au moins ils ont le mérite d’afficher la couleur, les Socialistes ? Ils ont quasiment tout les pouvoirs et ça va de mal en pis…

Qui alors ? Qui peut redonner de l’espoir à tout ceux qui ont envie d’une vie meilleure… Pour l’instant, je ne vois personne. Même les libéraux n’ont personne à mettre ne avant.

Alors tant que l’espoir sera foulé aux pieds, tant que personne ne s’opposera à cette terrible et malfaisante inertie et à cette puissante volonté que rien ne change, alors La Réunion restera pauvre, et ceux qui sont au pouvoir pourront gesticuler tant qu’ils voudront, rien ne changera.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s