Non ! La déflation ce n’est pas le mal ! C’est même plutôt pas mal… pour nous.

herakles_hydreOn entend de plus en plus des doctes savants qui nous parlent de la déflation comme le mal absolu qui gangrène et qui ronge notre économie.

Ce serait même pour cela que nous aurions des chômeurs et de la récession. Moi qui pensait naïvement que le chômage et la récession était dûs à des clowns à roulettes qui ne comprennent rien à rien ! Non mais franchement ! Imaginer que les problèmes ne viennent pas des politiciens en charge, mais d’une hydre monstrueuse et fantasmatique, c’est quand même plus facile à vendre.

Et c’est quiqui qui l’a créée la méchante nhynhydre ? Ben ouais ! Les politiques. Mais bon.

C’est vrai que la plupart des regardeurs de téloche gobent plus qu’ils ne pensent alors si on leur dit que la déflation c’est mal, alors ok. Mais non, pas moi, pas le pourfendeur d’étatistes que je suis, l’empécheur de penser en rond que je suis.

Pour comprendre la déflation, il faut comprendre l’inflation. L’inflation, c’est l’augmentation de la masse monétaire disponible. La déflation, c’est l’inverse, c’est à dire la diminution de la masse monétaire disponible.

Ca, c’est fait.

Bon alors, je reformule. La masse monétaire, c’est la quantité d’argent. Et l’argent… c’est quoi ? Ben l’argent, c’est du travail. On travaille, on reçoit de l’argent. Pour acquérir des choses, on échange son travail (sous forme d’argent) avec quelqu’un d’autres, qui lui-même a echangé son travail avec quelqu’un d’autre, etc, etc.

L’argent, c’est ce qui a remplacé le troc puis les coquillages ou le sel. L’argent, c’est la concéquence pratique de milliers d’années de recherche dans ce domaine.

Un jour, l’Etat a dit : « L’argent, c’est moi ». Alors que jusqu’à présent, l’argent, c’était n’importe qui.

Bon, ça a un peu gueulé au départ, mais après tout, tant que l’Etat disait : « je garantie mon argent sur l’Or ». Tout allait bien.

Puis un autre jour, l’Etat a dit: « Bon ok ! Il n’y a pas assez d’or, mais ce n’est pas grâve, faites moi confiance ». Et l’argent est passé d’une valeur physique à une valeur de confiance.

Bon, ça a un peu gueulé au départ, mais vite fait, les critiques se sont tues.

Ensuite, l’Etat est allé voir les banques (vers les années 1980) pour leur demander de l’argent. Le calcul est simple. Plus une banque prête de l’argent, plus elle est riche, non pas des intérêts, mais de ce qu’on appelle la réserve fractionnaire.

En simplifiant, une banque génère jusqu’à 1000x la somme qu’elle a en caisse. Et plus elle en a en caisse, plus elle est riche. Et l’Etat participe à ce phénomène. Plus l’Etat emprunte, plus la banque est riche. Et si la banque n’a plus d’argent en caisse, ce n’est pas grâve, puisque la Banque Centrale imprimera du papier et le prêtera aux banques.

Je sais, c’est bizarre, mais ça fonctionne.

Avec de l’inflation, ceux qui emprunte paye moins cher le crédit puisque l’argent vaut de moins en moins puisqu’il y en a de plus en plus (banque -> Etat -> banque). Ceux qui épargnent sont un peu les dindons de la farce puisqu’avec le temps et l’inflation, leur argent vaut de moins en moins. Ce qui les poussent à aller voir les banques pour déposer l’argent dans les caisses de la banque, en échange d’un taux d’intérêt supérieur à l’inflation. Et retour à la case départ, les banques ayant de l’argent en caisse peuvent emprunter, etc.

C’est un système en vase clos qui ne profitent qu’aux banques et aux Etats, un peu aussi aux petits malins, mais c’est une autre histoire.

Le premier résultat de l’inflation, c’est l’appauvrissement de toute une population. Si vous aviez 100€ l’année dernière et que l’inflation est de 1% vous vous retrouvez à la tête de 99€ en euro constant. Plus le temps passera, moins vous aurez d’argent.

La déflation est le phénomène strictement inverse. Les vendeurs ne peuvent pas écouler leurs marchandises, donc, il baisse les prix. Si les prix baissent, on peut acheter plus pour moins.

Avec une déflation à 1% si vous aviez 100 € l’année d’avant, vous vous retrouvez avec 101 € en euro constants.

Donc, les épargnants auront tendance à ne pas épargner dans les banques car les banques ne peuvent pas proposer un taux d’épargne important en déflation (logique).

Mais si vous empruntez à 2% en période de déflation, il sera de plus en plus difficile de faire face. Car certes, le taux restera constant, mais il sera pour vous de plus en plus dur de rembourser car l’argent vaudra de plus en plus cher.

Les banques s’appauvrissent, les Etats sont comme des cons avec leurs crédits inremboursables. Bref, c’est la panade, sauf pour les épargnants.

Vous ne me croyez pas ?

L’informatique est le parfait exemple d’une déflation qui fonctionne et plutôt pas mal. Il faut de moins en moins d’argent pour acheter un ordinateur à puissance constante ou un logiciel. Et il ne viendrait à l’esprit de personne de faire un crédit pour acheter un ordinateur car on perdrait littéralement de l’argent en 1 ou deux ans. Puisque le matériel acheté l’année d’avant sera obsolète dans 2 ou 3 ans.

Et jusqu’à preuve du contraire, l’informatique génère de plus en plus d’argent.

Autre exemple ?

Les voitures, les avions, le Bitcoin ? Même système.

Le XIXème siècle était en déflation et c’est à ce moment que la révolution industrielle a eu lieu.

Alors où est le problème ? Simple. Avec un système en déflation, les cigales que sont les Etats empruntent de plus en plus cher de l’argent qu’ils ont de moins en moins de facilité à rembourser. Et donc l’Etat doit gérer sainement ses finances et anticiper la baisse  des recettes.

Pourquoi est-ce que vous croyez que le SMIC existe ? Pour être sûr de ne pas retourner en déflation. Mais un patron virera une personne qui lui coûte trop cher pour la remplacer par une machine en déflation non libre.

Oui, la déflation va générer du chômage, mais principalement de fonctionnaires et surtout, ce sera à cause de lui et de ses règles.

Les cadres législatifs que les Etats cigales ont mis en place vont créer des effets de bords qui normalement ne devraient pas exister.

Oui, la déflation est bonne pour nous car notre argent et donc notre travail vaudra plus. Oui, la déflation va précipiter la chute des Etats cigales et d’une grande quantité de parasite du système.

Et vous l’avez bien vu. Les banquiers ne sont pas ces infâmes capitalistes prêts à tout pour plus d’argent. Ils sont très fortement dépendant du système qu’ils ont contribués à mettre en place.  En fait, il n’y a pas pire socialiste qu’un banquier.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s