Et si ce n’était pas de l’incompétence

orwellMon dernier billet a maintenant plus de six mois. Je n’ai plus rien écrit car j’ai eu cette idée qui m’a taraudé l’esprit. Au début, ce n’était qu’une simple pensée. Une pensée toute bête, une idée. Le problème des idées, c’est qu’elles grandissent dans votre esprit, elles prennent de l’ampleur, s’étoffent. Pour finir par prendre toute leur place.

Je regardais tranquillement les hommes et femmes politiques se débattre contre leur crise qu’ils nous ont créée avec leurs petits doigts potelets. Je les regardais comme on peut regarder une mouche épinglée sur une planche : ça frétille, ça fait beaucoup de bruit, mais au final, ça ne fait rien. Lire la suite

Publicités

Les idées libérales avancent, n’en déplaise à M. Bénard

Je suis en train de lire un Balzac, « Pierrette ». Et ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’il y parle des « libéraux » comme des espèces de monstres. En fait, les personnages libéraux principaux sont des monstres, alors que le Parti Libéral y est dépeint comme un parti politique proche du peuple. Ce qui était valable du temps de Balzac l’est tout autant maintenant. En témoigne le courrier des lecteurs extraordinaire que M. Bénard a cru bon envoyer au Journal de l’île.

Dans une suite d’affirmations toutes plus crétines et assommantes les unes que les autres, Bénard se veut le pourfendeur du turbo-libéralisme qu’il a participé à mettre en place. Lire la suite

La grève

Les idées sont d’une force inouïe. Rien ne peut les arrêter, pas même la mort de ceux qui les colportent. Les idées ont créer des choses impensables, mais aussi les pires des catastrophes.

Et moi, j’ai une idée. C’est une idée toute simple, toute bête qui pourrait avoir des conséquences d’une ampleur mondiale : Faire grève de l’impôt.

Lire la suite

Combien de temps allons nous tenir ?

Ces derniers temps, je suis pas trop au top de ma forme. J’encaisse les mauvaises nouvelles les unes après les autres. Tant au niveau national que local, les informations m’attristent. Au départ, quand je voyais une ânerie hollandaise ou quand une des trois sardines Réunionnaises bougeaient je rigolais bien.

Mais cette époque est pour moi, je pense fini. Lire la suite

Pourquoi La Réunion est pauvre et pourquoi elle continuera à l’être

La Réunion est sans conteste un des départements les plus pauvre de France et malheureusement, cela va continuer encore et toujours. Tant que les réformes fondamentales n’auront pas lieux tant au niveau national que régional, les Réunionnais souffriront encore et toujours et ne pourront offrir à leurs enfants que des perspectives d’exil.

En 2008, La Réunion se classait quasiment dernière du classement national avec un PIB de 14 milliards d’euro. Je rappelle que l’île Maurice à fait un PIB de 11 milliards de $ pour la même période. Preuve de la supériorité du modèle Français mon bon monsieur… 11 Md$ = 8 Milliards d’Euro ! Pan 6 milliards dans ta gueule !

Oui mais…

Si on veut faire une juste comparaison entre Maurice et la Réunion, il faut être honnête et enlever la dotation de l’État au département, à la région et au commune, puisque Maurice n’a pas cette dotation. Et puis il faut enlever les fonctionnaires qui sont payés par l’État.

Lire la suite

Manuel du combattant libéral

Je viens de lire l’excellent article de Pascal Avot dans Contrepoints sur les trotskistes. Et je suis parfaitement d’accord avec ce qui y est dit. Pour avoir affronté des extrémistes de droite dans ma jeunesse, je peux maintenant combattre pieds à pieds les extrémistes de gauche. Et voici comment.

Lire la suite