Le gouvernement n’aime pas la concurrence

Pour un libéral, tout est marché.

Et ce marché doit être le plus libre possible. Moins un marché est biaisé par des lois idiotes ou par des acteurs qui influencent ce marché d’une manière ou d’une autre plus la concurrence est importante et plus l’innovation est importante. Et donc, plus les richesses créées sont importantes, donc, moins il y a de chômage, donc plus les gens consomment, etc.

Mais voilà, le problème dans une économie libre, c’est que le gouvernement est réduit à la portion congrue. Il n’a rien d’autre à faire que de s’occuper des ses propres affaires.

Et les politiques détestent ne pas s’occuper de nos affaires.

Lire la suite