Ce que vous appellez « rigueur », j’appelle ça « bonheur »

J’imagine un pays dans lequel être au chômage n’est pas une fatalité.

J’imagine un pays dans lequel le personnel de l’administration est normalement serviable car comme tout le monde, il ne voudra pas se faire virer.

J’imagine un pays dans lequel je pourrais entrer en contact avec un employeur le lundi, poser ma démission le lundi après-midi et commencer dans ma nouvelle boîte le lundi suivant, sans que cela ne pose problème à qui ce soit.

Lire la suite

Publicités

M. Le Président

« Monsieur le Président, j’vous écrit cette bafouille,
que vous lirez sûrement, si vous avez des couilles… »

Ainsi chantait  Renaud en reprenant le célèbre poème de Boris Vian.

Je viens de vous voir dans votre interview que vous donnâtes sur TF1. Et là, je tombe lourdement des Nues (enfin pas tant que ça).

Pèle mêle vous parler de plus forte imposition, de plus grande rigidité de l’État, d’un recrutement massif de fonctionnaires, d’aides et de subsides en tous genres.  Bref, M. Le Président, vous nous parlez encore de ces bonnes vieilles recettes Keynésienne qui ne fonctionnent pas depuis qu’elles ont été déclamées par le chantre de la ruine des Nations, le Dr. Keynes lui même.

Hélas, M. Le Président, mille fois hélas !

Lire la suite